Maitre-C78

Maitre-C78

Etre Maître ou Maîtresse

Etre Maître 

 

Le Guide.

Il est le guide de la soumise ou de ses soumises, celui qui va montrer la voie. Il est l’ange protecteur qui va baliser le chemin de la soumission pour sa soumise puisse progresser en toute sécurité. Le maître peut avoir plusieurs soumise, mais il doit mettre en place les règles entre ses soumises et établir une hiérarchie entre elle, montrera sa sagesse.

 

 

Elles seront les femelles du Maître dans l'ordre qu'il établira, sans préférence mais suivant l'expérience de chacune et l'avancement dans l'éducation le dressage et l'obéissance, des unes et des autres. La soumise Supérieur sera celle qui aura connut d'être offerte par tout ses orifices et en aura trouvé le plaisir supérieur par dévotion à son Maître elle sera ""offerte'' (non pas prêté voir chapitre prêt et offrande), par tout ses orifices et aura accomplit le cheminement que le Maître décide totalement de sa vie sexuelle, elle aura découvert la jouissance dans cette dévotion, elle aura plaisir pour plaisir de Son Maître.

Toute femelle soumise, doit apprendre a être offerte, par tout ses orifices ce qui est tout à fait normal et fait partie de l'éducation du dressage d'une soumise.

Le refus peut aller, d'une punition qui peu être magistral oui être répudiée, car c'est une offense envers le Maître, et cela montre que la soumise n'est pas dans son statut. Être offerte, cela doit être un honneur, car cela montre à la soumise la confiance que le Maître a en elle. Mais pour la soumise c'est aussi l'acte Majeur pour dépasser les tabous de l'exclusivité qui est une barrière dans l'évolution de la soumise. Elle n'a aucunement le droit de refuser cela.

 

Être offerte et l'accepter pour une soumise,  cela peut être autant, une manière d'être testé sur sa motivation, tout comme elle accepte qu'elle n'a plus de droit sur elle, mais a délégué à son Maître cette autorité sur elle, enfin cela montre que la soumise est bien en appartenance totale au Maître. Être offerte est tout à fait normal, et cela des le début du dressage le plus tôt possible, pour que la soumise apprenne à déléguer, obéir et accepter son statut de femelle et des droits que sont Maître a sur elle. 

 

Une soumise bien dressée doit, dès qu'elle est en présence d'un Maître ou de son Maître accompagné ou pas, ce prosterner devant le Maître et ceux qui l'accompagnes, redressant les reins présentant ses fesses pour montrer qu'elle est disponible, qu'elle est a sa place. Bien dressée le Maître n'aura pas a le lui demandé.

(voir § ici l'offrande d'une soumise journal de Sophie)

 

Pour un Maître offrir sa femelle soumise est bien dans les prérogatives du Maître de disposer d'elle.  La soumise, doit plutôt rechercher la satisfaction du Maître, et son grandissement intérieur, cela n'en fait pas systématiquement ni obligatoirement d'elle une soumise supérieure. Il y a autant de femme différente, autant comme il y aura de soumises, la progression, sur le chemin de la soumission donnera la place de chacune d'entre elle.

 

Le Maître doit choisir, les Mâles qui la sailliront, cela ne doit pas être n'importe qui mais bien des personnes qui respecteront l'offrande moralement et physiquement. Cet Acte fort d'offrande est un acte fort de la soumission totale, et ne doit pas être systématique, mais a l'occasion d'un  mais d'un évènement  important, par exemple lors de la présentation des soumises a un Maître "Ami" lors du serment, ou des vœux ou anniversaire ou une cérémonie importante, mais cela peut être aussi pour apaiser l'appétit ou encore un punition. Mais l'offrande fait partie de l'éducation et du dressage d'une soumise, il ne faut pas penser interdit tabou, a cela on ajoutera que le Maître montrera bien qu'il n'y a pas d'exclusivité ni de jalousie. 

 

La Maître devra veiller a ce qu'aucune jalousie, ni rivalité ne s'installe dans entre elles. Cela implique une grande attention et des règles strictes à respecter, ainsi que l'acceptation totale par les soumise de la condition et de la place assigné par le Maître. Il veillera à ce que la complicité entre elles, soit une des règles de base sur laquelle il pourra s'appuyer pour le dressage de chacune d'entre elle.  

Ne jamais cacher à l'une ou l'autre qu'elle n'est pas la seule soumise. Il est donc impératif que le Maître lui-même repère le chemin parcourut au préalable par chacune d'elle. Le nombre de soumise au même Maître, idéalement 2 à 3 ( il ne s'agit pas du tout d'avoir un cheptel ou un harem ) car la hiérarchie sera de la soumise supérieur la plus élevé dans son accomplissement à la plus novice, sans laisser apparaître de préférence pour l'une ou l'autre, lorsqu'un Maître a deux soumise il se crée une différence (par exemple: dès qu'il est plus avec l'une où l'autre) avec les trois femelles cela est plus facile et agréable à gérer car il ne devra pas être plus avec l'une où l'autre mais établira avec elles, des tours de passage du Maître chez l'une ou l'autre.

Quand il y a plusieurs soumise ELLES deviennent solidaire l'une de l'autre jusque dans les punitions, La faute faites pas l'une ou l'autre elles en subiront toutes la punition.

 

Il ne saurai être question de les mettre en compétition, l'une et l'autre, mais bien de dresser, d'éduquer, de guider, d'amener vers l'excellence, l'une et l'autre dans ce qu'ELLE est venue chercher auprès du Maître suivant les envie qu'ELLE a, ou avait lors de son choix du Maître.

 

Le Maître avec plusieurs soumise doit avoir de grandes qualités pour gérer les personnalités les caractère et la psychologie, mais aussi les attentes de chacune venue vers lui car celles ci peuvent être différents, Il devra accorder de l'importance à la hiérarchie, mais autant d'intérêt pour chacune.

 

Il les réunira toute les trois, devra les faire travailler ensemble, leur dressage sera identique en respectant un vraie hiérarchie et le capacités de chacune et, mettra en place le respect de celle qui serai la soumise supérieur ou la Kajira. Elles s'entre-aideront, apporteront chacune à l'autre leur compréhension et leur ressenti de leur soumission mais aussi leur épanouissement auprès du MEME Maître

 

Si les choses ne sont pas claires pour lui Le Maître alors comment pourraient-elles l’être pour sa ou ses soumises?

 

Cela suppose donc de la part du Maître un travail de recherche et d’investigation pour déterminer le chemin à prendre et comment le pendre. Si le guide s’égard, alors la soumise se perdra aussi puisque qu’elle suit le Maître.

 

Chaque nouvelle étape dans le dressage doit être minutieusement préparée.

Il ne faut pas agir à la légère, mais toujours prendre le temps de la réflexion.

Le sang froid.

S’il y a une chose à ne surtout pas faire, c’est punir une soumise dans un moment de colère. Cela vaut pour tout le reste aussi. La colère est très mauvaise conseillère et pousse parfois à commettre des actes irréversibles voir même fatals.

 

Le Maître doit toujours garder son sang froid quelles que soient les circonstances. C’est du reste dans ces moments là que l’on voit toute la difficulté de l’exercice car cela demande une force de caractère certaine.

Tout le monde n’a pas cette faculté et rien que pour cela, je dirais que tout le monde ne peut pas être un Maître.

L’humilité

Le Maître n’a pas la science infuse. Il ne doit pas avoir honte de demander conseil à d’autres Dominants plus expérimentés. Il ne doit pas non plus hésiter à tempérer l’ardeur de sa soumise si celle-ci veut brûler et les étapes et partir sur un terrain que le Maître ne maîtrise pas encore. Savoir reconnaître ses limites est indispensable pour éviter les accidents notamment lors de certaines pratiques à risque ou le manque d’expérience et de contrôle peut avoir des conséquences très graves.

 

Les capacités d'être une soumise.

Un Maître doit être capable de desceller en une femme souhaitant vivre la soumission, sa motivation et ses capacité physique et mental et de dire NON.

Une personne fragile mentalement, psychologiquement  ou physiquement doit être écarté et le Maître ne doit pas profiter de cet état. Parfois cela ne se voit pas tout de suite, mais se détecte en étant attentif à ses motivations, ses actes, son arrogance, le ton impératif, le manque d'obéissance, et l'état de santé ou en état de faiblesse. 


L’autorité

Il faut savoir se faire obéir. En tant que dominant, cela pourrait sembler facile mais dans la réalité c’est très différent. Certes, on peut toujours jouer de la cravache ou de tout autre ustensile pour rétablir l’ordre mais la manière forte n’est pas la plus pertinente. Il est donc indispensable de bien connaître la soumise pour toucher, là ou ça fait mal, en la privant de ce qu’elle aime ce qui est souvent beaucoup plus efficace que des coups de cravache. Cela demande donc un minimum de psychologie.

 

Le dressage

Le dressage est un ensemble de sévices que le Maître aime appliquer pour son plaisir unique, et que la soumise aime ou doit apprendre à aimer pour en trouver son plaisir à elles aussi. La femme souhaitant de son plein gré devenir une femelle soumise aimera recevoir de son Maître le fouet, fessée régulièrement, bâillonnée, muselée, être attachée, travaillé des tétons ou de ses organes sexuelle écartelé, être offerte à un ou plusieurs mâles pour des saillies multiples (je dit bien offerte pas prêtée) ou toutes autres sévices corporel ou et sexuel pour en jouir autrement que dans sa vie vanille et  recevoir le plaisir du Maître, qu'il soit corporel, et ou sexuel.

 

 

La soumise, vient cherche auprès de LUI l'autorité, qui la rend dépendante de Lui, mais aussi quelque chose qui est au fond d'elle même, qui la libère des chaines des interdits des tabous comme par exemple "avoir du plaisir dans la douleur" et qu'elles soient ou deviennent ""Ses douce douleurs"" dans sa jouissance et orgasme. Peu de femme connaissent l'orgasme suprême sans les douce douleur. Les sévices, tout comme les saillies, doivent toujours, être volontaire en pleine conscience, discutés, dans un dialogue et en plein accord avec la soumise et toujours s'accompagner de moment tendre et câlin ainsi que d'accomplissement sexuel total.

 

Tout acte envers  une soumise doit être pleinement voulu et préparé dans le cadre du dépassement de soit de la soumise, toujours fait avec la plus grande sécurité et dans une maîtrise de l'acte voulu par le Maître et accepté par la soumise. Le dépassement de soit, de ses propres limites pour la soumise commence par:

"" la maîtrise par le Maître de ses propres limites, dans son savoir faire, et la maîtrise de ses instincts de Dominant.""


L’écoute

Le Maître n’est pas que celui qui ordonne, il est aussi celui qui écoute. Une soumise n’est pas un objet ni un jouet inerte dépourvu d’âme. Elle a des doutes, des angoisses, des peurs et  des incompréhensions. Le Maître doit savoir les détecter et en tenir compte.

Il faut qu’elle puisse en parler avec son dominant mais encore faut-il que celui-ci soit capable d’écouter. Trop de maître considère que la soumise n’a rien à dire et qu’elle doit: "fermer sa gueule". Si elle n’est pas capable de supporter c’est qu’elle est une mauvaise soumise. Ce type de comportement est totalement destructeur. 

On ne règle pas des doutes, des angoisses ou des incompréhensions par le mépris et le silence. Je dirais même que dans ce cas là, on ne fait que les aggraver. Le Maître doit être capable de rassurer, réconforter et expliquer.

 

Cela ne peut se faire que dans le dialogue. Ignorer la souffrance de la soumise, c’est la condamner à brève échéance. Les pseudos maîtres diront alors que c’est la faute de la soumise qui n’était pas assez forte moralement. C’est tellement plus facile de rejeter la responsabilité sur l’autre. Le Maître doit être capable de se remettre en question tout comme la soumise.

Comme l’aurez compris, être un Maître digne de la majuscule nécessite un certain nombre de qualités que tout le monde ne possède pas. On peut apprendre à devenir un bon Maître, mais encore faut-il avoir les qualités initiales requises car ce sont elles qui feront toute la différence plus tard.

 

Le Maître de ses lieux.



25/08/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres